Regard Humaniste

Bi­env­en­ue, ami(e) hu­main(e),
dans mon petit do­maine de libre ex­pres­sion.


Un mignon bébé furet.Les Tikamis sont encore plus mignons que ce bébé furet ! Je suis Wil­helm Tyalan de Di­an­ous de la Per­rot­ine, jeune Tikami des Hautes-Terres du Monde d'Arts&Ma­gie. Vous n'avez prob­able­ment ja­mais vu de Tikami de votre vie, donc ima­ginez juste un sub­til mélange entre une ger­boise, un fen­nec, un furet, et le fameux renard à neuf queues ja­pon­ais ; mais en plus ché­tif et mignon, bi­en sûr.

Suite à de dom­mage­ables péripéties, j'ai trouvé refuge dans votre univers, il y a bi­en des an­nées de cela. Depuis, j'y squatte sage­ment le cerveau d'un In­génieur In­form­aticien, et j'ob­serve vos étranges so­ciétés, en at­tend­ant de pouvoir con­tin­uer ma route.

Sachez-le, dans le temps, vous autres hu­mains aviez une cote mo­nu­men­tale auprès de mon peuple ; les rares fois où un ex­plor­at­eur débar­quait dans les Hautes-Terres, c'était toute une ef­fer­ves­cence. Pensez donc, un Hu­main ! Une de ces créatures myth­iques, qui sait s'élever au-des­sus de sa chaîne al­i­men­taire, dompt­er les quatre élé­ments et les mal­ad­ies, in­venter pléthore d'Arts et de Sci­en­ces, et s'élan­cer à la dé­couverte de mondes loin­tains !

De loin en loin, nous vous avons ain­si suivi vos prodi­gieuses évolu­tions tech­no­lo­giques et con­cep­tuelles, que nos pauvres petits cerveaux étaient bi­en in­cap­ables de mimer. Et nous avons pré­cieuse­ment en­tre­tenu les reliques que vos ex­plor­at­eurs daignaient nous of­frir : montres méca­niques, in­stru­ments à vent, mar­queter­ies, ver­roter­ies...

Mais je dois vous l'avouer, dès mon premi­er sé­jour dans votre Monde d'Arts&Sci­en­ces (dans un autre con­tinuum tem­porel que le vôtre, mais qu'im­portent les dé­tails), j'ai saisi que ces voy­ageurs n'étaient pas un échan­til­lon re­présent­atif de votre hu­man­ité. Nos Arch­ontes Gardi­ens avaient prob­able­ment fil­tré sec à l'en­trée. De nou­velles na­tionales en nou­velles in­ter­na­tionales, d'an­ec­dotes rap­portées en an­ec­dotes vécues, j'ai fini par renom­mer votre univers, en mon for in­térieur, le "Monde des Fol­ies Déi­fiées et des Po­ten­tiels Gâchés".

En vérité, même avec toute la bonne volonté du monde, je pense ne ja­mais réussir à com­pren­dre nombre de vos spé­ci­ficités. Par ex­emple, votre façon ahur­is­sante de re­produire en­core et tou­jours les mêmes er­re­urs, tout en déplor­ant leurs con­séquences. Votre fa­tal­isme face à des taupin­ières, après avoir su abattre des montagnes. Votre pen­chant à glor­i­fi­er vos pires dé­fauts, et jeter le soupçon sur vos meil­leur­es qual­ités. Votre habitude de beu­gler lor­squ'ig­nares, et de vous taire lor­sque sav­ants. Votre man­ière de con­tro­ver­s­er pour choisir entre peste et choléra, sans réal­iser qu'une troisième voie est pos­sible. Et sur­tout, votre façon de vous lais­s­er dévorer par vos pro­pres hy­po­thèses, par les id­oles que vous avez vous-mêmes dressées, jusqu'à per­dre tout repère du Bi­en et du Mal.

C'est pour cela que je me per­mets au­jourd'hui de pren­dre la plume, et de vous livrer ma vis­ion de Tikami sur tout un tas de sujets, du plus fu­tile au plus grave. En es­pérant que ce re­gard d'hu­man­isme et de can­deur, ce­lui d'un en­fant qui s'écrie que le roi est tout nu, saura par­fois être l'oc­ca­sion d'un débat, voire d'une prise de con­sci­en­ce.

W.T.

PS : Votre monde déteint sur moi, plus que je n'aurais en­vie de l'ad­mettre. Donc si vous repérez dans mes réflex­ions "philo­sophiques", des idées semb­lant cruelles, ir­ra­tion­nelles, ou in­fondées, je compte sur vous pour me les sig­naler, que je puisse y re­médi­er sur la forme ou sur le fond.